Erasmus Italie

Job shadowing à Borgo San Lorenzo
lundi 23 mai 2022
par  Cécile Raynaud
popularité : 2%

Lundi 23 mai

Avant de débuter le résumé de nos observations, voici quelques informations sur l’établissement qui nous ouvre ses portes. Le Liceo Giotto Ulivi en comporte en réalité deux : un lycée général et un lycée agricole. Ils accueillent des élèves de 15 à 20 ans, répartis dans 50 classes dont les effectifs ne dépassent pas 25 élèves. Dans de très nombreux groupes, les effectifs varient de 10 à 15 élèves.
Le proviseur se consacre à l’administratif tandis que les deux adjoints consacrent la moitié de leur emploi du temps et l’administratif et l’autre moitié à l’enseignement.
En Italie, l’équivalent du collège dure 3 ans et l’équivalent du lycée dure 5 ans.
L’établissement accueille également 27 élèves en situation de handicap.
Les projets internationaux sont nombreux, menés par Paolo et Emanuela.

Nous sommes chaleureusement accueillis par deux de nos partenaires italiens, Chantal et Roberto. Très vite nous nous dirigeons vers le ‘laboratoire’ d’inclusion, qui correspondrait chez nous à une salle d’arts plastiques. Un des professeurs nous explique que dans cet espace, les élèves s’épanouissent fortement. Des élèves volontaires s’inscrivent aux séances auxquelles ils souhaitent participer.
Des travaux d’élèves nous sont présentés, d’une abeille géante en papier-mâché à la confection de travaux en tissus entrecroisés. Les travaux sont réalisés dans le cadre de la fête annuelle qui proposera cette année un parcours autour du thème sensoriel ou encore des fêtes religieuses. Les travaux sont ensuite exposés dans l’établissement ou sur une chaîne youtube.

Nous apprenons au cours de notre visite que le lycée travaille en partenariat avec des producteurs locaux ou encore avec des commerces locaux. Ainsi l’établissement a pu acheter des imprimantes 3D grâce à un programme fidélité avec une chaîne de magasins locaux.

Cours d’Histoire de l’Art.
Les élèves se présentent en groupe de 3 ou 4 en français puis abordent tour à tour 3 œuvres picturales. Cette classe compte 14 élèves, avec une très grande majorité de filles. En fin de séance, notre professeur d’Arts plastiques présente la façon dont nos élèves français travaillent l’Histoire de l’Art.

Cours de français.
Il s’agit d’un groupe de 8 élèves qui sont des LV3, qui ont débuté le français en septembre.
Les élèves se sont présentés en français, puis leur enseignant leur pose des questions en français auxquelles les élèves répondent de manière très fluide. Puis les élèves posent à leur tour les mêmes questions à nos enseignants qui se prêtent volontiers au jeu des questions/réponses.

Cours de biochimie sur l’extraction du gluten.
L’objectif est en lien avec les ODD, notamment les 2 "lutte contre la fin", 12 "consommation responsable" et 13 "lutte contre le réchauffement climatique".
Un élève volontaire de dernière année, nous présente en anglais les objectifs, puis le protocole de l’extraction du seitan à partir du gluten de la farine de blé. Cela a pour but de produire de la protéine végétale afin de produire des aliments de façon durable, mais aussi d’aider les personnes allergiques au gluten. En fin d’exposé, un QR code nous est proposé afin de nous donner accès à une vidéo sur le sujet. La séance se termine par l’intervention de Mme Bouzinac qui présente à la classe la fresque du climat.

Ramassage des déchets.
Chaque classe de l’établissement se voit attribuer, une heure par semaine, un ramassage des déchets. Chaque semaine, cette tâche incombe à une nouvelle classe.
Des gants sont distribués aux élèves qui trient ensuite les déchets en trois catégories : plastiques, papiers, autres. A la fin de la séance, les déchets sont déversés dans des containers.

Cours de sciences dans une section agricole.
Les élèves étudient les insectes qui leur sont attribués. Il s’agit de travailler sur l’anatomie des insectes. Ils devaient les décrire et devaient à l’aide d’une clé de détermination, trouver la famille de l’insecte. Ceux-ci sont apportés par l’une des élèves de la classe.

L’inclusion au sein de l’établissement.

Le proviseur nous explique qu’il existe deux catégories d’élèves en situation de handicap. Dans un premier groupe, les élèves passent l’équivalent du baccalauréat. 14 élèves bénéficient de ce parcours au sein de l’établissement. Le second groupe bénéficie d’un système un peu différent dans lequel les élèves ne passent pas de diplôme, mais une certification qui les aidera dans la recherche d’une formation ou d’un emploi. Il s’agit d’une immersion protégée dans laquelle interviennent les services sociaux et les services de santé. 13 élèves bénéficient de ce parcours.
Le type de parcours est décidé en réunion par la famille, en concertation avec les équipes pédagogiques. Les élèves sont suivis par des professeurs spécialisés. Chaque professeur suit 2 à 3 élèves, et cela sur plusieurs années.
Le nombre d’élèves augmente depuis maintenant 7 à 8 ans, ayant ainsi presque doublé.

Après-midi :

L’emploi du temps des lycéens se termine à 13h10. Cependant certains choisissent de participer à des ateliers comme la préparation de concerts. Ce groupe est constitué d’élèves qui se sentent « différents » de leurs camarades et cela leur permet de se retrouver entre eux et de s’exprimer au travers de la musique, en tant que bassiste, guitariste… et chanteur. Puis Mme Faure est invitée à accompagner la chanteuse du groupe sur un morceau rock, nous livrant ainsi un réel duo franco-italien digne de Andrea Boccelli et Hélène Ségara !
Puis visite de la ville menée par les étudiants de français langue vivante 2.

Mardi 24 mai

De manière générale, nous remarquons que le cours se fait sous forme d’échanges entre le professeur et les élèves ou entre les élèves. Sans que ces derniers lèvent la main pour prendre la parole, ils participent spontanément en restant dans l’écoute et les élèves notent très peu de cours dans leur cahier.

Nous avons observé un cours de latin auquel assistent 8 élèves qui travaillent avec un dictionnaire car les faux-amis entre italien et latin sont nombreux.

Nous avons aussi assisté à un cours théorique de sciences naturelles (équivalent des SVT) avec 9 garçons et 6 filles lors duquel nous avons vu la composition des roches, puis les élèves ont présenté la composition de l’une d’entre elles avant de répondre à des questions afin de travailler la méthode d’étude d’une roche.

Inclusion :

Nous avons également rencontré Paolo qui est l’enseignant référent d’un enfant souffrant d’une déficience visuelle. Il a pu choisir son support : tablette ou manuel scolaire, en fonction de ce qu’il lui convient le mieux. L’adulte qui l’accompagne intervient très peu.

Nous nous sommes rendus à un atelier de communication non verbale qui se fait à l’extérieur. Le professeur anime le cours pour 27 élèves de 18/19 ans, dont 6 élèves en situation de handicap, avec 3 de leurs accompagnants. Le but de l’atelier est de favoriser la communication entre les participants en travaillant sur les émotions, le ressenti et d’apprendre à écouter l’autre. Dans un premier temps, les élèves doivent se présenter en donnant leur nom et prénom puis en utilisant un instrument à percussion. Dans un second temps, on répète le son produit par la personne en face de soi, obligeant ainsi chacun à écouter l’autre. Puis nous avons joué aux questions/réponses, il s’agissait de produire un rythme et celui d’en face devait apporter une réponse en échange, toujours avec son instrument à percussion. Enfin le professeur propose le jeu du chef d’orchestre afin que chacun rentre en symbiose avec les autres.

Projets développement durable

Chaque année depuis 4 ans, une grande fête du développement durable a lieu en juin. Elle implique l’ensemble des 50 classes de l’établissement ainsi que les différents clubs. Chacun porte un projet en lien avec un ou plusieurs Objectifs de Développement Durable.

Recyclage du plastique
20 élèves de 17/18 ans participent à cette séance.
Des élèves volontaires ont présenté en français le projet de collecte de bouchons en plastique, mais également de stylos et autres produits en plastique. Le projet implique tous les acteurs de l’établissement, les enseignants et bien sûr les élèves et leurs parents. Le produit de la collecte est ensuite revendu à des entreprises de recyclage qui vont s’en servir pour refondre le plastique ; les fonds récoltés permettent de financer la construction de puits en Tanzanie et les études qui s’y rapportent. Ainsi ce projet répond à plusieurs objectifs des 17 ODD (12 "consommation responsable", 6 "accès à l’eau salubre et à l’assainissement", 17 "partenariats" notamment.) Nous sommes heureux d’apprendre que depuis 2003, 59 puits ont déjà été construits.
Dans un second temps, les élèves nous présentent un instituteur, Rossano Ercolini, qui s’implique dans la collecte des déchets, le compostage… en Toscane. Enfin nous nous prêtons au jeu des questions/ réponses sur ce qui se fait en termes de développement durable au sein de notre établissement. Pour conclure Mme Bouzinac explique le rôle et les actions des éco-délégués à BdeB avant de présenter la fresque du climat.

Nous avons enfin visité la serre de l’établissement. Les élèves plantent divers légumes, s’en occupent, ramassent les œufs du poulailler (sauf ceux d’une espèce protégée), les fruits du verger, et travaillent dans la vigne de l’école… Le potager est bien gardé par l’épouvantail réalisé par les élèves de l’atelier d’arts plastiques visité la veille. Le produit des récoltes est revendu sous forme de paniers afin de financer de nouveaux projets, nous rappelant ainsi le travail des élèves français dans les lycées agricoles.

TP de chimie.
Nous sommes conviés à un TP sur le dosage de l’eau et ensuite à une séance de chimie sur la réalisation de savons.
Le premier TP débute par une présentation du protocole, avec explication des réactions chimiques. Puis les élèves manipulent avant de nous présenter les résultats en italien puis en anglais. Ils nous expliquent le calcul de la concentration en ions calcium présents dans l’eau utilisée avant d’en déduire le degré de dureté de l’eau.
Le second TP auquel assistent 16 élèves nous présente à l’aide de diaporamas la réalisation de savons, tandis qu’en fond de classe, 4 élèves réalisent sous nous yeux intéressés des savons. Ils concluent la séance en nous en offrant.

Mercredi 25 mai 2022

Derniers ajouts d’information sur les accompagnants des élèves à besoin particuliers.

En Italie les accompagnants (l’équivalent de nos AESH) sont répartis en fonction de leurs compétences dans les différentes disciplines scolaires. Ainsi un élève pourra être suivi par plusieurs accompagnants au sein de la même journée. Ces derniers ne sont pas désignés pour certains élèves mais plus pour certaines disciplines.
Ils travaillent en moyenne 18h par semaine, du lundi au samedi. Une complémentarité d’heures peut se faire sur un autre établissement. L’enseignant référent est un enseignant de l’établissement.

Dernier jour d’approche avec nos partenaires. Nous sommes accueillis par ces derniers qui nous conduisent dans une salle de réunion. La cheffe d’établissement arrive et nous lui remettons les présents, des produits locaux (développement durable oblige !) et représentatifs de notre gastronomie périgourdine. Puis nous débutons la réunion. Nos homologues expriment leur grand désir de travailler avec nous, de débuter des projets dès l’année scolaire 2022-2023. Des échanges d’idées, des plans avancés, des remarques, des questions, des réponses… la conversation est lancée et nous ne voyons pas le temps passer tant la discussion est riche.

Nous envisageons pour l’année prochaine d’abord le job shadowing des professeurs italiens et des mobilités virtuelles pour nos élèves (dernière année de collège français/deux premières années de lycée italien). Ensuite, les échanges physiques de nos élèves devraient débuter pour 2023-2024.

Nous concluons la réunion par la signature des différents administratifs… le partenariat entre nos établissements est définitivement scellé.
Des élèves se présentent avec des tabliers autour de la taille et nous apprenons que nous sommes invités à partager un repas typiquement italien. Outre la qualité de la nourriture, il s’agit d’un réel moment de convivialité pendant lequel les échanges ne sont pas moins riches que ceux de la matinée. Nous sommes tristes de quitter cette superbe petite ville de Toscane et préparons déjà un accueil à la hauteur de celui que nous avons reçu !


Statistiques

Dernière mise à jour

mardi 29 novembre 2022

Visites

7 aujourd’hui
1241 hier
3621898 depuis le début
11 visiteurs actuellement connectés