Voyage en Italie, les sites visités : Les masques

par Clémence Carlier, 4e bleue
lundi 6 juillet 2009
par  Cécile Raynaud
popularité : 4%

Nous avons pu voir un grand nombre de masques tragiques ou comiques. En voici deux exemples, un tragique et un comique.

Masque tragique sur mosaïque au musée de Naples
acteur comique portant un masque, musée de Naples

On peut voir
qu’ils sont
très différents.

Les masques, un élément de décoration très courant dans les maisons

Ils font partie de la décoration et on les trouve en motifs sur les fresques, sur des mosaïques (comme au musée de Naples) mais il y avait aussi des masques sculptés dans la pierre à Herculanum, dans une domus...

Si les romains aiment décorer leur maison avec des masques, c’est parce qu’ils apprécient le théâtre. Or les acteurs, dans l’antiquité, portent des masques.
Ils y a des trous aux yeux et à la bouche, pour que l’acteur puisse se déplacer et de s’exprimer.

Le masque tragique

masque tragique avec une coiffure très haute, musée de Naples

Il inspire le respect, il a une coiffure très haute, des yeux un peu écarquillés et une bouche petite, il est solennel et le personnage paraît grandi. (En plus, l’acteur porte des chaussures très hautes qui s’appellent des cothurnes)

Le masque comique

Masque comique en pierre, Herculanum, maison de Neptune et Amphitrite

Il y a aussi deux trous pour les yeux et un pour la bouche. Le masque est grossier, caricatural, la bouche est très grande, démesurée. Le but du masque est de renforcer l’effet comique donc il doit être ridicule.

Fonctions des masques

En plus d’être différents selon que la pièce est une comédie ou une tragédie, les masques avaient différentes couleurs qui permettaient aux spectateurs de reconnaître les personnages (rouge pour les satyres, blanc pour les femmes, etc.).

Masque tragique vu au théâtre d’Ostie

Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 16 mai 2021

Visites

1108 aujourd’hui
1297 hier
3034423 depuis le début
77 visiteurs actuellement connectés