Thermopolia et boulangeries

Campanie, Pompéi et Herculanum, les villes ensevelies présentées par les quatrièmes jaunes
mardi 5 juin 2012
par  Cécile Raynaud
popularité : 1%

Les thermopolia


Le thermopolium du grec thermos (chaleur) et poleo (acheter), était en fait la taverne de l’antiquité. On y trouvait des boissons (vins,eau fraîche comme chaude) mais aussi des repas rapides. Ce bâtiment était destiné aux gens ne pouvant pas cuisiner ou ne voulant pas cuisiner ou encore aux personnes de passage.
A Pompéi, une inscription montrait des exemples de prix : un as (une lourde pièce de monnaie) pour du vin ordinaire, deux pour du meilleur, quatre pour du falerne (du vin réputé). De grandes amphores nichées à l’intérieur du comptoir étaient remplies de produits.

Le thermopolium de Placidus

Nous l’avons vu sur la rue de l’abondance qui est le décumanus. C’est le thermopolium le mieux conservé et le plus beau de Pompéi grâce à sa fresque composée d’ un serpent, de dieux Lares, de Mercure (dieu du commerce) et de Bacchus (dieu du vin).

La boulangerie de Modestus


On a découvert de nombreux pains dans la boulangerie (pistrinum) de Modestus située dans Pompéi.

Avant d’être moulu, le blé était nettoyé dans une grande vasque. Ce sont les meules à grain actionnées par des ânes qui faisaient tourner la partie supérieure du moulin. Ils étaient attelées à une poutre en bois qui traversait le dispositif. Pour cuire le pain, on entretenait le feu dans la chambre de cuisson. Un conduit d’évacuation permettait l’échappement de la fumée dans la partie arrière de la boulangerie.


Statistiques

Dernière mise à jour

lundi 20 mai 2019

Visites

177 aujourd’hui
1678 hier
2084297 depuis le début
27 visiteurs actuellement connectés