Mot-clé - mathématiciens

Fil des billets

4 mars 2014

Les récompenses des mathématiciens d'aujourd'hui

Dans le monde différents prix sont décernés aux plus grands mathématiciens pour récompenser leurs diverses découvertes scientifiques. Certains peuvent être remportés par des mathématiciens de tout âge et/ou de n'importe qu'elle nationalité. D'autres prix peuvent aussi être accompagnés d'une somme d'argent considérable. Enfin, tous les prix ne sont pas distribués à la même fréquence (soit tous les ans, soit tous les deux ans, etc...). Actuellement il existe près de 65 prix dont certains très prestigieux, présentés ci-dessous.

Pour commencer, il existe des prix assez prestigieux en Europe. Par exemple, les prix Abel (Norvège), Adams, Pólya (Royaume-Uni), Ampère de l'électricité de France et la médaille Cantor (Allemagne) qui sont remis à des mathématiciens ayant fait de grandes découvertes et avancées remarquables dans le domaine des mathématiques et de la physique. Ils sont remis par des universités ou des académies.

photo_1.jpg photo_2.jpg photo_3.jpg

Ensuite, il en existe en Amérique du Nord. Parmi eux, se trouvent les prix Adrien-Pouliot (Canada), Loève et Frederic Esser Nemmers (USA) qui récompensent les mathématiciens ayant fait des recherches remarquables en mathématiques en leur offrant, en plus, des dotations. Par exemple, le prix Loève en offre 30 000$ et le prix Frederic Esser Nemmers en offre 175 000$. Il existe aussi la Noether Lecture qui récompense les femmes ayant apportées des contributions fondamentales et décisives aux mathématiques.

photo_4.jpg

De plus, certains prix n'ont pas de nationalités spécifiques c'est à dire qu'ils sont internationaux comme les prix Leconte, Servant et de Théorie John Von Neumann. Ceux-ci sont distribués aux mathématiciens ayant fait un ensemble de travaux ou de découvertes nouvelles et importantes.

Enfin, il existe trois prix très prestigieux. Tout d'abord se trouve le prix CRM-Fields-PIMS, qui est décerné pour des personnes ayant fait des recherches exceptionnelles en maths. Il est remis tous les ans par le Centre de recherches mathématiques du Canada et par l'Institut Fields. Ensuite, il existe la médaille de Morgan qui est décernée pour des personnes vivant au Royaume-Uni (il faut y vivre depuis au moins un an à partir du 1er janvier ou le prix est décerné) s'étant illustrées dans les mathématiques. Elle est remise tous les trois ans par la London Mathematical Society.

photo_5.jpg

Pour finir, la Médaille Fields est le prix le plus prestigieux au monde, remis à au maximum 4 personnes ayant moins de 40 ans (au 1er janvier de l'année en cours) et dont les travaux en mathématiques au cours du congrès international des mathématiciens ont été reconnus. Cette médaille a été créée en 1923 (mais interrompue pendant la Seconde Guerre Mondiale) par John Charles Fields (1863-1932), un mathématicien canadien et est souvent comparée au prix Nobel puisque c'est un équivalent (d'où son prestige). La dernière (en 2010) a été remportée par un mathématicien français (entre autres), Cédric Villani, qui est également directeur de l'Institut Henri-Poincaré (institut de recherches) et professeur à l'université Claude Bernard Lyon 1 (université française spécialisée dans les domaines des sciences et des technologies). Il a travaillé sur des problèmes issus de la physique statistique, sur des théories concernant la géométrie et sur le problème de l'optimisation combinatoire. Des informations supplémentaires figurent dans le film-documentaire « Comment j'ai détesté les maths » d'Olivier Peyon, lors d'un passage montrant un extrait de la remise des médailles Fields, en 2010. Les différents travaux de Cédric Villani qui lui ont permis de remporter cette médaille y figurent également.



photo_6.jpg 624px-FieldsMedalFront.jpg photo_8.jpg

Ainsi, les différents prix décernés aux mathématiciens du monde entier sont assez variés et nombreux.

''Photo 1 : André Marie Ampère (le prix Ampère porte son nom pour lui rendre hommage).

Photo 2 : Prix Abel.

Photo 3 : Michael Struwe, gagnant de la Médaille Cantor en 2012.

Photo 4 : Jean Taylor (gagnante en 2003), Margaret Wright (gagnante en 2000) et Suzanne Lenhart (présidente de l'association en 2001-2002).

Photo 6 : John Charles Fields.

Photo 7 : Médaille Fields.

Photo 8 : Cédric Villani.''

Mathilde BARLAND et Florian AUDIBERT (Seconde 4)

11 février 2014

LES MATHEMATICIENS D'AUJOURD'HUI

De nos jours, les Mathématiques sont un domaine en perpétuelle évolution. Nous allons donc nous intéresser au travail des mathématiciens d'aujourd'hui.

En quoi consiste leur métier ? C'est simple, c'est très vaste, il y a plein de branches différentes en mathématiques, tout dépend de l'objectif. De plus, ils enseignent généralement à l'université. Comment travaillent-ils ? Ils doivent bien sur essayer de démontrer de nouvelles choses, de nouveaux théorèmes. Ils doivent aussi en parallèle se tenir au courant des nouvelles découvertes, en lisant des articles et en allant à des congrès au cours desquels se déroulent des conférences. A quoi servent-ils ? Leur utilité s'étend à de nombreux domaines, comme l'économie, la finance ou les nouvelles technologies... Quelles sont les études nécessaires ? C'est simple, voici un schéma explicatif et descriptif des études qu'il faut faire pour devenir mathématiciens.

tableau_etudes_m.png Nous vous proposons un exemple de mathématicien français.. Cédric Villani, est né en 1973 à Brive la gaillarde.

5859248-cedric-villani-l-anglais-a-l-universite-est-une-necessite.jpg

C'est un passionné de mathématiques, qui a d'abord intégré une classe préparatoire à Louis Le Grand, puis l’École Normale Supérieure de Paris de 1992 à 1996, il en ressort avec un diplôme d'agrégé préparateur et devient professeur pendant 4 ans à Normales supérieure et à l'université de Lyon. Il a depuis intégré le domaine de la recherche, son principal thème de recherche est la théorie cinétique ( les équations de Boltzmann et Vlasov) ce qui lui a valu de nombreux prix comme la Médaille Fields. Aujourd'hui il est l'un des porte-paroles de la communauté mathématique auprès des médias et des politiques.

Camille, Andréa et Roxane 2nd4

12 décembre 2013

Cédric Villani

Cédric Villani est un mathématicien français né en 1973 à Brive la Gaillarde (40ans). Il se distingue par son style vestimentaire atypique et l'araignée qu'il porte toujours à la boutonnière.

Passionné de mathématiques il a intégré une classe préparatoire à Louis Le Grand et se perfectionna à l’École Normale Supérieure de Paris de 1992 à 1996, agrégé, il devient ensuite agrégé préparateur c'est à dire professeur pendant 4années. En 1998, il soutient la thèse sur l'équation mathématique de Boltzmann, ces dix dernières années, il a été enseignant-chercheur à Normale Supérieure et à l'université de Lyon. Il s'est également expatrié dans plusieurs universités prestigieuses telles que Berkeley et Princeton. Depuis 2009, il est directeur de l'institut Henri Poincaré à Paris ( institut national depuis 80ans dédié à la recherche mathématique ). Son travail lui a valu de nombreux prix et distinctions universitaires nationales et internationales dont la Médaille Fields en 2010 et le prix Henri Poincaré en 2009. Il a également été reçu la Légion d'honneur en 2011. Depuis il est l'un des porte-parole de la communauté mathématique auprès des médias et des politiques. Ses principaux thèmes de recherches sont la théorie cinétique ( équations de Boltzmann et Vlasov). Il a écrit quelques ouvrages dont un best-seller : « Théorème vivant » publié en août 2012. De plus, cette année il a participé à un film, «  Comment j'ai détestais les maths ? » pour promouvoir sa matière.

10 décembre 2013

Les Mathématiciens d'aujourd'hui...

Dans cette article, nous vous présentons les mathématiciens d'aujourd'hui.

           Les mathématiques jouent, dans notre monde d'aujourd'hui, un rôle grandissant dans la conception et l'élaboration des objets de notre vie quotidienne. Le XXème siècle a vu se développer les mathématiques comme jamais auparavant. Le nombre de résultats nouveaux, de théories nouvelles durant cette période est sans comparaison avec l'ensemble des publications des siècles précédents. Ce foisonnement a inévitablement conduit à une hyper-spécialisation faisant de cette discipline une multitude de sous-disciplines pouvant naître, se développer ponctuellement et de façon limitée, croître et/ou mourir. Parallèlement, il est devenu difficile de transmettre au public l'intérêt pour cette discipline, qui fait appel notamment à l'intuition, l'imagination et l'esprit critique.


tableau_etudes.png Aujourd'hui, par qu'elles études faudrait-il passer pour devenir un mathématicien ?

Bien entendu, nous partons sur un baccalauréat scientifique. Ensuite vous devez par une licence puis plusieurs débouchées s'offre à vous...

De Maes Marvin et Meunié Morgan

3 décembre 2013

LES MATHEMATICIENS D'AUJOUD'HUI

Aujourd'hui les mathématiques servent à faire des recherches comme avant mais aussi à élaborer des objets du quotidien. Pour de nombreuses personnes les mathématiques n'ont plus de sens. Les mathématiques se sont développés au XXème siècle comme jamais auparavant. Beaucoup de trouvailles ont été faites comme des théorèmes et de nouveaux résultats. Maintenant les mathématiciens ont beaucoup de mal à faire passer leurs résultats. Aujourd'hui sont recensés près de 100 000 mathématiciens dans le monde. Certains domaines sont les mêmes qu'auparavant comme le domaine médical, la météorologie, l'étude des particules; mais les mathématiques sont présents dans de nouveaux domaines comme la téléphonie, la modélisation, la 3D, l'électronique, l'automobile, l'aéronautique...

Pour devenir mathématicien aujourd'hui il faut faire de longues études, au moins huit années après le baccalauréat. La première option choisie en France est d'étudier en université, la seconde était le DEUG (Diplômes d’Études Universitaires Générales) délivré jusqu'en 2006 et la reforme LMD (licence,master,doctorat).

L’économie est un facteur important de découverte. En France les recherches mathématiques étaient un peu plus lentes, le gouvernement de 2009 lance alors le Grand-Emprunt de 35 milliards d'euros qui a pour but de les relancer. Il existe dans le pays un centre de recherches connus qui est le CNRS (Centre National de Recherches Scientifiques).

La médaille Fields est la récompense la plus prestigieuse pour les recherches mathématiques. Elle est attribuée tous les quatre ans à quatre mathématiciens maximum, de moins de 40ans. Ceux-ci remportent une médaille et un prix d'environ 10 000 euros.

Les grands mathématiciens sont présents sur toute la planète. Voici le nom de quelques uns d'entre eux de différents pays et leur récompenses: Laurent Lafforgue et Gerard Laumon sont des mathématiciens français. Ngô Bảo Châu est un chercheur vietnamien ayant reçu la médaille Fields en 2010. Il est depuis naturalisé français. Elon Lindenstrauss est lui israélien et reçoit également la médaille Fields en 2010.Vladimir Voïevodski est lui d'origine russe. Curtis Tracy McMullen est un professeur de mathématiques à Harvard. Il a reçu la médaille Fields en 1998.

Penons l'exemple de Laurent Lafforgue. Il participe deux fois aux Olympiades internationales de mathématiques (IMO), et rapporte une médaille d'argent à chaque fois. Il a fait sa thèse dans un laboratoire parisien (laboratoire de mathématiques d'Orsay) par lequel il sera ensuite embauché comme chercheur. Plus tard il devient directeur du CNRS. Depuis 2000 il exerce aussi la fonction de professeur. En 2002 il reçoit la médaille Fields à Pékin en Chine. Il contribue énormément aux recherches de géométrie algébrique. 624px-FieldsMedalFront.jpg

Adrien MARCHES et Benjamin REMARK