Mot-clé - alice au pays des merveilles

Fil des billets

11 mars 2014

Lewis Carroll - Mathématiques et Histoire

Alice au pays des merveilles et ce qu'Alice trouva de l'autre côté du miroir

alice_gravure.jpg 1) Contexte résumé de la partie

Charles Lutwidge DODGSON alias Lewis CARROLL, né en 1832 et décédé en 1898, est un écrivain, photographe et mathématicien anglais. Fils de pasteur, gaucher et bègue, aîné d'une famille de 11 enfants, il fut diacre. Soulignons son génie mathématique, sa grande maîtrise de la logique symbolique, son sens artistique très développé tant dans le théâtre que le dessin, ses travaux photographiques qui, pour certaines photos, s’avèrent être les plus réussies du XIXème siècle. Il est l'auteur de deux best-seller Alice au pays des merveilles publié en 1865 et sa suite De l'autre côté du miroir parue en 1871. Il devint professeur de mathématiques à Christ Church en 1855. Son nombre fétiche était le 42 dont nous parlerons plus loin. a.jpg L'époque victorienne L'histoire se passe au XIXème siècle en Angleterre sous le règle de la Reine Victoria. La tradition à l’époque Victorienne (et même le Code Civil anglais !) indiquait que l’on pouvait faire sa demande officielle en mariage (ou commencer à faire sa cour) auprès des familles dont l'enfant concerné était âgé de 12 ans et plus. Il fallait même ne pas trop tarder car tout était décidé très vite. Par exemple, à cette époque, demander sa main à une jeune femme après ses 18 ans était déjà tard et fort risqué.

2) La partie d'échecs edtg.jpg Le pion blanc (Alice) joue et gagne en 11 coups

1 Alice rencontre la Reine rouge 15 La Reine rouge joue en h5

2 Alice traversant d3 (par chemin de fer) 2 £c4 La Reine blanche (lancée à la

    joue en d4 (Tweedledum et Tweedledee)		 poursuite de son châle) joue en c4

3 Alice rencontre la Reine blanche (avec son châle) 3 £c5 (la Reine blanche devient brebis)

4 Alice joue en d5 (boutique, rivière, boutique) 4 £f8 (la Reine blanche laisse l'oeuf sur l'étagère)

5 Alice joue en d6 (Humpty Dumpty) 5 £c8 (la Reine blanche fuit devant le Cavalier rouge)

6 Alice joue en d7 (forêt) 6 ¤e7 + Le Cavalier rouge joue en e7 (échec)

7 ¤xe7 Le Cavalier blanc prend le Cavalier rouge 7 ¤f5 Le Cavalier blanc joue en f5

8 Alice joue en d8 (couronnement) 8 £e8 (examen)

9 Alice devient Reine 9 Les Reines roquent

10 Alice roque (festin) 10 £a6 (soupe)

11 Alice prend la Reine Rouge, et gagne. £xe8 mat.

3) Une partie inexpliquée durant 136 ans...

Chaque pièce représente un personnage ayant existé : le pion blanc est Alice LIDDELL (c'est indiqué par Lewis CARROLL). le Cavalier blanc est sans doute un messager envoyé par Lewis CARROLL, il veut devenir le chevalier servant d’Alice. le Cavalier rouge est Charles L. DODGSON qui devient aussi le Cavalier blanc lors des 6ème et 7ème coups.

le Roi blanc est le père d'Alice (le Doyen LIDDELL).
la Reine blanche est la mère d'Alice (Mme. LIDDELL).
la Reine rouge est la Reine Victoria (et non pas Mme. PRICKETT, la gouvernante d'Alice).
le Roi rouge est le mystère, une partie des rêves que nous avons tous en nous. Il représente Charles L. DODGSON en train de rêver à la jeune Alice et à toute cette aventure. Il se sert des 2 Cavaliers pour faire passer son message...

la Tour blanche représente la société conservatrice du XIXème siècle, soit l'époque Victorienne et certainement la White Tower qui a été la plus célèbre prison de Londres pendant des siècles. Le Cavalier blanc est symboliquement prisonnier de cette Tour. fgfg.jpg Le chiffre 42 Ce nombre revient notamment à plusieurs reprises au cours du récit. Il apparaît à de multiples occasions, mais il en reste une importante. Une signature cachée confirme bien l’identité de l’auteur qui affectionnait tout particulièrement le nombre 42. Ainsi, les pièces d’échecs ont pour valeur : Pion : 1 point Cavalier : 3 points Fou : 3 points Tour : 5 points Dame (Reine) : 10 points (valeur du XIXème siècle) Roi : La partie ! Dans une situation différente : 10+10+10+5+3 sur l'échiquier et 3+1 en dehors. La somme sur l’échiquier donne 38 points. La somme hors de l'échiquier donne 4 points. Soit un total de 42 points ! Difficile pour un joueur d'échecs d'avoir l'idée de compter les points sur et en dehors de l'échiquier ! Une signature cachée, majeure et impressionnante !

Signatures multiples La problématique de cette partie semble être une discussion décisive entre un couple (Roi et Reine blanche) et un Diacre (Cavalier rouge) sur la destinée d’une jeune fille Alice (Pion blanc).

Le Cavalier rouge, en faisant une fourchette royale, veut-il se débarrasser de ses parents ? Non, le C de CARROLL posé sur le trio de pièces « Roi, Reine et Pion » semble plutôt indiquer : « Acceptez-vous qu’Alice LIDDELL puisse prendre le nom de CARROLL ? »

Louise Combeau et Tilia Benattou