Mot-clé - Prix mathématiques

Fil des billets

4 mars 2014

Les récompenses des mathématiciens d'aujourd'hui

Dans le monde différents prix sont décernés aux plus grands mathématiciens pour récompenser leurs diverses découvertes scientifiques. Certains peuvent être remportés par des mathématiciens de tout âge et/ou de n'importe qu'elle nationalité. D'autres prix peuvent aussi être accompagnés d'une somme d'argent considérable. Enfin, tous les prix ne sont pas distribués à la même fréquence (soit tous les ans, soit tous les deux ans, etc...). Actuellement il existe près de 65 prix dont certains très prestigieux, présentés ci-dessous.

Pour commencer, il existe des prix assez prestigieux en Europe. Par exemple, les prix Abel (Norvège), Adams, Pólya (Royaume-Uni), Ampère de l'électricité de France et la médaille Cantor (Allemagne) qui sont remis à des mathématiciens ayant fait de grandes découvertes et avancées remarquables dans le domaine des mathématiques et de la physique. Ils sont remis par des universités ou des académies.

photo_1.jpg photo_2.jpg photo_3.jpg

Ensuite, il en existe en Amérique du Nord. Parmi eux, se trouvent les prix Adrien-Pouliot (Canada), Loève et Frederic Esser Nemmers (USA) qui récompensent les mathématiciens ayant fait des recherches remarquables en mathématiques en leur offrant, en plus, des dotations. Par exemple, le prix Loève en offre 30 000$ et le prix Frederic Esser Nemmers en offre 175 000$. Il existe aussi la Noether Lecture qui récompense les femmes ayant apportées des contributions fondamentales et décisives aux mathématiques.

photo_4.jpg

De plus, certains prix n'ont pas de nationalités spécifiques c'est à dire qu'ils sont internationaux comme les prix Leconte, Servant et de Théorie John Von Neumann. Ceux-ci sont distribués aux mathématiciens ayant fait un ensemble de travaux ou de découvertes nouvelles et importantes.

Enfin, il existe trois prix très prestigieux. Tout d'abord se trouve le prix CRM-Fields-PIMS, qui est décerné pour des personnes ayant fait des recherches exceptionnelles en maths. Il est remis tous les ans par le Centre de recherches mathématiques du Canada et par l'Institut Fields. Ensuite, il existe la médaille de Morgan qui est décernée pour des personnes vivant au Royaume-Uni (il faut y vivre depuis au moins un an à partir du 1er janvier ou le prix est décerné) s'étant illustrées dans les mathématiques. Elle est remise tous les trois ans par la London Mathematical Society.

photo_5.jpg

Pour finir, la Médaille Fields est le prix le plus prestigieux au monde, remis à au maximum 4 personnes ayant moins de 40 ans (au 1er janvier de l'année en cours) et dont les travaux en mathématiques au cours du congrès international des mathématiciens ont été reconnus. Cette médaille a été créée en 1923 (mais interrompue pendant la Seconde Guerre Mondiale) par John Charles Fields (1863-1932), un mathématicien canadien et est souvent comparée au prix Nobel puisque c'est un équivalent (d'où son prestige). La dernière (en 2010) a été remportée par un mathématicien français (entre autres), Cédric Villani, qui est également directeur de l'Institut Henri-Poincaré (institut de recherches) et professeur à l'université Claude Bernard Lyon 1 (université française spécialisée dans les domaines des sciences et des technologies). Il a travaillé sur des problèmes issus de la physique statistique, sur des théories concernant la géométrie et sur le problème de l'optimisation combinatoire. Des informations supplémentaires figurent dans le film-documentaire « Comment j'ai détesté les maths » d'Olivier Peyon, lors d'un passage montrant un extrait de la remise des médailles Fields, en 2010. Les différents travaux de Cédric Villani qui lui ont permis de remporter cette médaille y figurent également.



photo_6.jpg 624px-FieldsMedalFront.jpg photo_8.jpg

Ainsi, les différents prix décernés aux mathématiciens du monde entier sont assez variés et nombreux.

''Photo 1 : André Marie Ampère (le prix Ampère porte son nom pour lui rendre hommage).

Photo 2 : Prix Abel.

Photo 3 : Michael Struwe, gagnant de la Médaille Cantor en 2012.

Photo 4 : Jean Taylor (gagnante en 2003), Margaret Wright (gagnante en 2000) et Suzanne Lenhart (présidente de l'association en 2001-2002).

Photo 6 : John Charles Fields.

Photo 7 : Médaille Fields.

Photo 8 : Cédric Villani.''

Mathilde BARLAND et Florian AUDIBERT (Seconde 4)