Témoignages 2007 - 2009

jeudi 4 novembre 2010
par  Valérie Monturet

Paul G. a intégré l’École Nationale Supérieure d’Ingénieurs de Limoges en 2009

J’ai passé trois ans dans les classes préparatoires de Bertran de Born. Ce que j’en retiens le plus c’est la bonne ambiance qui y régnait, loin des gros lycées où la concurrence était omniprésente. Certes, le travail y est très important car cela reste quand même des années de dur labeur, mais le fait d’être en effectif réduit permet d’être dans de meilleures conditions. Ainsi l’aspect humain est de très loin privilégié, ce qui en fait un de ses meilleurs atouts et permet à des élèves qui n’auraient pas forcément eu leur chance dans les grands lycées d’intégrer une école d’ingénieurs.


Vincent D. a intégré le Magistère de Physique Fondamentale à Orsay en 2009

Mes deux années de prépa à Bertran de Born m’ont permis d’intégrer une école qui m’intéressait vraiment, le Magistère de Physique Fondamentale d’Orsay. Ma réussite vient du fait que cette prépa possède des avantages par rapport à d’autres prépas qui permettent de mieux réussir. Par exemple, de faibles effectifs font que les professeurs ne laissent personne de coté, ils sont là à notre écoute si on a des problèmes divers ou variés. Ainsi, même si on est en difficulté, ils nous conseillent de nouvelles méthodes de travail pour réussir à s’en sortir, ce qui n’est pas forcément le cas partout. Les professeurs connaissent ainsi bien tous les élèves et savent exactement où ils en sont dans leur progression et peuvent alors s’adapter en fonction de la personne. De plus, l’ambiance n’est pas à la gagne comme souvent en prépa, c’est plutôt le contraire puisque l’entraide est présente entre les meilleurs et ceux qui sont en difficulté. L’ambiance de travail est donc idéale et permet de bien préparer les concours. La prépa reste la meilleure voie après le bac pour faire des études supérieures, donc n’hésitez pas à la faire !


Cédric C. a intégré l’École Nationale Supérieure de Chimie de Clermont-Ferrand en 2008

Trois ans passés à Bertran de Born ! Malgré tout ce que l’on peut entendre dire sur les classes préparatoires, j’y ai trouvé une très bonne ambiance et non une compétition acharnée. Ce qui n’est pas le cas dans d’autres prépas. Un autre avantage est qu’une classe de deuxième année correspond à une classe de première année, le but n’est donc pas, comme dans d’autres prépas, d’écrémer à la fin de la première année mais de donner sa chance à tout le monde, à condition de travailler bien sûr. Il n’y a pas à avoir de complexe envers de plus grandes prépas, à force d’huile de coude, il est possible d’intégrer de très bonnes écoles.


Joséphine L. a intégré l’École Nationale Supérieure de Chimie de Clermont-Ferrand en 2007

Cela fait déjà trois ans que j’ai quitté Bertran de Born et, avec du recul, ce que je retiens finalement de la prépa ce sont surtout les bonnes bases que j’y ai acquises. Certes la charge de travail est importante, mais on en ressort avec une capacité à travailler efficacement. En ce sens, Bertran de Born m’a aussi bien formée que tous les autres élèves que j’ai rencontrés dans mon école d’ingénieurs, qui venaient de nombreuses autres prépas. Cependant, là où cette prépa se distingue de beaucoup d’autres, c’est que j’y ai connu une ambiance familiale et un esprit de compétition sain où le but n’est pas d’écraser les autres mais bien de progresser soi-même. Les classes contiennent assez peu d’élèves ce qui permet à chacun d’échanger avec les professeurs pendant les cours ainsi que d’être bien suivi et encouragé en cas de baisse de régime.


Agenda

<<

2016

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311

Statistiques

Dernière mise à jour

vendredi 2 décembre 2016

Publication

1512 Articles
60 Albums photo
Aucune brève
29 Sites Web
85 Auteurs

Visites

31 aujourd’hui
915 hier
1196819 depuis le début
8 visiteurs actuellement connectés