Recueil de fables

28 fables écrites par les sixièmes 3
mercredi 6 février 2013
par  Cécile Raynaud

Les sixièmes 3 fabulistes.

 

Le singe et l’éléphant

 
Il était une fois un singe et un éléphant dans la savane.
Le singe était très méchant.
Alors que l’éléphant marchait doucement,
Le singe lui dit « pars, tu fais tomber mes bananes ! »
L’éléphant partit en pleurant,
Car il était sensible et charmant.
Mais un jour, le singe se fit encercler
Par des lions affamés.
Le singe poussa des cris,
L’éléphant l’entendit et lui dit :
« J’arrive pour te sauver ! »
Il parvint à le libérer.
Les lions eurent peur de lui.
Quand ils furent partis,
Le singe et l’éléphant devinrent bons amis.
 
On a toujours besoin d’un plus grand que soi
Ce n’est pas le singe qui l’oubliera !
 

Lucas V

 
Le cheval et le chat
 
Un jour un chat gambadait
A l’orée de la forêt ;
Pendant ce temps un cheval broutait
De l’herbe dans un pré.
 
Le cheval rencontra le chat
Et lui dit : « quel animal ridicule !
Avec tes pattes minuscules,
Tu fais de si petits pas !
Alors que moi je suis fougueux
Et très courageux. »
Et chacun partit de son côté
L’un dans un pré,
Et l’autre dans la forêt.
 
Au milieu de l’après midi,
Le chat entendit le cheval qui hennissait.
Le chat courut ; il vit le cheval attaché.
Celui-ci lui demanda de l’aider à s’enfuir.
 
Le cheval demanda : « et comment tu vas faire ?
– Avec mes griffes, fit le chat, qui coupent comme du fer ! »
D’un coup de griffe, le chat libère le cheval soulagé
Qui le remercia et repartit dans le pré.
 
On a souvent besoin d’un plus petit que soi
Ce n’est pas le cheval qui l’oubliera.
 

Julie G.

 
Le loup, le singe et le chien
 
Un magnifique soir d’été,
Un singe et un loup se sont rencontrés.
Le loup se croyait rapide,
Le singe était loin d’être stupide …
 
Le loup, trop vantard, le critiqua vivement :
« Moi, je fonce comme l’éclair,
Alors que toi, tu te traînes lamentablement ..
– Oui, mais moi je ne suis pas tête-en-l’air,
Alors que toi, fit le singe, tu l’es complètement.
– Je te lance le défi de faire une course contre moi.
– J’accepte, mais souviens-toi que je suis plus malin que toi. »
 
Le loup laissa partir le singe avant lui
Ce dernier en profita pour prévenir le chien, son fidèle ami.
Monsieur le loup partit, étant sûr de gagner.
Mais le chien l’arrêta, et lui donna à manger.
 
Le singe eut le temps d’arriver.
Il fut donc le premier.
Il ne faut jamais se croire le plus fort,
Car vous avez certainement tort.
 

Mélodie M.

 
Le chien et le renard
 
Un jour de pluie,
Sire Rodrigue Martinez,
Un renard bien aise,
Fut emprisonné pour vols suivis.
C’était un renard
Qui était vantard.
Il portait une veste
De couleur céleste
Et un poil soyeux
Quelque peu joyeux.
Un berger allemand,
Pas des plus élégants,
S’approcha à grands pas :
« Que venez vous faire là ?
– Je suis le gardien des clefs, répliqua le berger,
Et si vous les voulez, il faudra les chercher.
– J’ai des os, plein d’os ! intervint Martinez
– Des os ? j’en suis fort aise...
– Ils sont à vous si vous me donnez les clefs !
– Hé bien, allez ! »
Là dessus, il s’en alla sans donner le moindre os
A cet infâme molosse.
 
Il ne faut jamais faire confiance aux plus forts
C’est trop souvent l’accorder à tort !
 
 

Jade A.

 
Le lion et le rat
 
Il était une fois un lion
Qui était souvent grognon.
Le rat était rapide mais maigrichon.
 
Le lion se moqua du rat,
Méchamment il le critiqua.
Le rat était très vexé
Car en taille il ne pouvait pas rivaliser.
 
Le lion se fit capturer par les chasseurs
Ils le mirent dans une cage par malheur.
Le lion poussa des cris.
Le rat entendit sa voix et hésita
Mais finalement il fut d’avis
D’aller l’aider : il le délivra.
 
Ils devinrent amis.
Le lion s’excusa platement
Il comprit que les plus petits
Sont aussi utiles que les grands.
 

Anthony B.

 
Le lion et le renard
 
Un jour le roi des animaux rencontra un renard.
Celui-ci proposa de chasser pour le lion.
Le lion, qui était fort vantard,
Pour son plus grand malheur déclina la proposition
Car dans cette forêt boisée,
Nombreux étaient ceux qui chassaient.
 
Le renard s’en alla sans regrets.
Le lion hésita mais partit en quête de gibier.
Il ne trouva rien à manger :
Le renard avait tout dévoré.
 
Le renard avait tant d’idées pour chasser !
Au bout de trois mois il avait beaucoup de gibier !
Il devint riche pendant que le lion mourait.
 
Le lion se croyant fort
Tomba raide mort.
Quant au renard,
Il ne devint pas vantard.
 
Ne jamais se croire trop fort
Car après ce qui t’attend c’est la mort.
 

Raphaël D.

 
Le lion et le crabe
 
Un lion majestueux marchait au clair de lune ;
Un crabe se promenait dans la lagune,
Sans regarder où il allait.
Il bouscula le lion qui rêvait.
Le lion n’apprécia guère,
Il haussa la voix et dit d’un ton sévère :
« Qui ose me bousculer,
Moi le roi de l’été ?
Je ne vous connais pas !
– Sachez, Monsieur le lion, que je ne marche pas droit.
– Nom de nom ! » protesta le lion exaspéré.
Le crabe lui, voulut s’en aller.
Le lion irrité lui lança un défi,
Le crabe dit oui.
Le lion trop sûr de lui, proposa :
« Nous courrons jusque là ! »
Le crabe répondit, lui qui était rusé :
« D’accord, dans l’eau et sur terre cela vous correspond, majesté. »
Le lion accepta mais avec tracas : il ne savait pas nager.
Le lendemain matin le lion était stressé,
Le crabe, lui, tout détendu, le cœur léger.
La course commença
Mais le lion ne savait pas
Que le crabe était aussi agile dans l’eau
Que sur terre : le lion était sot !
Lorsque vint l’épreuve des flots
Le crabe fut comme un poisson dans l’eau
Le lion peinait tant qu’il éclata en sanglots
 
Comme quoi il ne faut pas négliger les plus petits que soi
Ce n’est pas parce qu’on est grand qu’on gagne à chaque fois
 

Lise V.

 
Le renard et le lion.
 
Dans l’aride savane, à la saison des pluies,
La végétation devient humide.
Et les gazelles boivent dans le fleuve au courant rapide.
Le noir silence régnait, toutes les nuits.
 
Alors un vieux lion lança un défi à un jeune renard :
« Celui qui attrapera le premier dix gazelles aura gagné,
Lui dit il, de toute façon je serai le premier.
– Je suis d’accord, lui répondit le renard.
Mais je ne serai peut être pas en retard. »
 
Le renard se mit à l’ouvrage.
Le lion ne se pressa pas du tout.
Il fit une sieste, puis lécha son pelage.
Le renard, lui, chassait partout.
 
Alors le lion se réveilla,
A ce moment le renard sauta.
Il attrapa sa neuvième gazelle.
Le lion eut beau se presser, il n’attrapa que cinq gazelles ;
Alors que le renard en avait dix de qualité exceptionnelle !
 
Attention il ne s’agit pas d’être rapide et fort,
Il faut aussi faire des efforts.
 

Baptiste M.

 
L’agneau et la chèvre
 
Pourquoi ne pas se contenter de ce qu’on a ?
On va le montrer dans cette histoire-là.
 
Un agneau broutait,
Une chèvre l’imitait.
L’agneau dit : « C’est quoi ce goût ?
On dirait de la boue.
– Arrête de te plaindre de ce qu’on mange,
Même si le goût de cette herbe est étrange. »
L’agneau continua à brouter,
Pendant tout l’hiver où il faisait frais.
Il en avait assez de manger,
Il s’énervait.
L’agneau partit dans un autre champ,
Où le trèfle était dégoûtant.
« Pourquoi je ne suis pas resté ? »
L’agneau ne cessait de le répéter,
Et par l’herbe empoisonné, il mourut en paix.
La chèvre était restée, installée,
Tranquillement dans le pré,
Où elle s’amusait.
Dans le blé.
 

Paul L.

 
La baleine et le requin
 
Dans les eaux de l’Antarctique
Vivait une baleine fantastique.
Un jour, elle rencontra dans l’épave d’un bateau
Un requin-marteau.
 
Le requin l’admira
Et lui demanda :
« Pourquoi tu es si grande et pas moi ?
– Car je suis née comme ça et pas toi. »
 
La baleine et le requin se promenaient.
La baleine se coinça dans une épave cabossée.
Elle demanda au requin musclé :
« Peux-tu m’aider à me décoincer ? Je suis blessée ! »
 
Le requin voulut la sauver et la baleine lui dit :
« Tu es un requin-marteau,
S’il te plaît, je ne veux pas être coincée à vie ! »
Le requin donna un coup de museau
Et fracassa l’épave du bateau.
 
Il ne faut pas se sentir petit
Quand on peut servir en tant qu’ami.
 

Maxime M.
 
Le héron et la grenouille
 
Un héron grand et majestueux
Se trouvait dans un étang très lumineux 
Il attrapa une grenouille d’une couleur vert jauni
Le héron rit de cette couleur qui lui paraissait moisie.
« Vous n’êtes point jolie, fit le héron avec un rire d’oie »
La grenouille ne le prit pas avec joie.
La dame dit pleine de rage :
« Et vous, votre plumage et aussi laid que l’orage ! »
Le héron sur les nerfs
Répondit : « petite insolente, je vais te bannir
Et je t’empêcherai de nuire ! » 
Le héron la mangea
Et se remit à pêcher des harengs bien gras.
 
Ne jamais riposter contre les plus forts que soi,
Car cela pourrait te causer du tracas. 
 

Loris J.
 
Le lion et le singe
 
Un lion dormit tout l’été,
Alors qu’un singe ramassait des provisions.
Tous les jours il y travaillait,
Il amassa à profusion.
Lorsque l’hiver arriva,
Le gibier se cacha.
Le lion n’avait point à manger.
Il demanda à son voisin le singe rassasié :
« Pitié, donnez moi de quoi subsister ! »
– Je ne suis pas prêteur, dit le singe agacé.
Mais que faisiez-vous en été ?
– je dormais, ne vous déplaise.
– et bien maintenant, bâillez !
Car je ne vous donnerai rien même si vous faites un malaise ! »
 
Attention à faire des réserves en quantité
Sous peine de se retrouver sans rien à manger !
 

Kévin M.

 
Le chien et le chasseur
 
Dans une cabane vivait un chasseur.
Il était laid et gros.
Il avait un chien gentil et joueur.
Le chasseur ne lui disait que des gros mots.
Le chien aboya pour avoir à manger.
Mais le chasseur lui donna un coup de pied.
Le chien s’enfuit dans les bois
Le chasseur se dit : « pourquoi j’ai fait ça ? ».
Il le chercha partout dans les bois
Un jour le chasseur le retrouva caché non loin de là.
Il le ramena chez lui
Et lui donna une tranche de sanglier bien cuit.
 
Il faut être gentil avec les animaux :
Même s’ils ne savent pas dire un mot,
A l’intérieur, ils sont beaux.
 

Axel R.

 
Le loup et le rat
 
Dans un bois plutôt petit
Vivait un loup sans merci
Le loup venait de finir son repas
Quand il vit venir un rat.
« Déguerpis, ou je t’avale tout cru,
Tu m’auras bien entendu. »
Plus tard, le loup se fit capturer.
Il se débattit, mais après plusieurs essais
La bête cria « Au secours, à moi ! »
Puis le petit mulot libéra le loup dans l’embarras.
 
Le loup remercia celui qui l’avait sauvé
Mais ne résista pas à la tentation de l’avaler.
 
Il ne faut pas ignorer
Les paroles avisées
De celui qui nous a chassé,
Sous peine de se faire manger.
 

Clément P.

 
L’antilope moqueuse
 
A côté d’un beau pré,
Une antilope s’abreuvait
De l’eau du marais ;
Tandis qu’un petit rat rusé
Dans l’eau douce nageait.
Elle s’approcha de lui et dit :
« Bonjour mon cher ami !
Vous êtes si ridicule,
Avec vos oreilles minuscules ! »
Le rat surpris d’une telle méchanceté
Resta pourtant gai.
Mais l’antilope continua :
« Vous avez l’air d’un vilain rat. »
Le rat très gentil dit :
« Pourquoi me parlez-vous ainsi ?
Vous êtes pourtant très jolie ! »
Mais l’antilope repartit :
« On dirait que vous n’avez qu’un seul œil,
Personne ne vous fera bon accueil !
– Chère antilope,
Ressemblerais-je à un cyclope ?
Derrière vos insultes vous vous cachez,
Car vous avez trop peur de vous juger ».
 
Il ne faut jamais juger les gens d’après leur physique,
Car ils peuvent avoir des qualités fantastiques
Même si ils ne sont guère plus gros qu’un moustique !
 

Salomé L.

 
Le Lion et le Singe
 
Un singe très malin et bavard
Vivait à la montagne de brouillard.
Un lion très riche et qui était roi
Vivait lui, à la lisière du bois.
 
Tous deux possédaient différentes qualités :
Le lion était très fort, vraiment,
Et le singe lui était rusé,
Mais pas fort malheureusement.
 
Le singe un jour partit à la recherche de bananes
Tandis que le Lion courait dans la savane.
Le lion était en train de se faire chasser,
Mais le singe voulut l’aider.
 
Quand les chasseurs l’eurent pris,
Le singe les suivit.
Il les regarda fermer la cage à clé,
Puis à leur départ il délivra le lion apeuré.
 
Le lion fut libéré
Par le singe tout gêné.
 
Il ne faut pas envier les autres
Car ils ont eux aussi
Des défauts, des soucis
Au contraire il faut apprécier pleinement sa vie…
 

Léanne M. 
 
L’hippopotame et le merle
 
Dans la forêt amazonienne un hippopotame vivait,
Il était grand, gros, et laid.
Un petit merle magnifique et rusé voletait.
L’hippopotame sentit quelque chose sur son pied,
« Qu’est-ce qui te prend, impoli ?
Dit-il à l’oiseau tout déconfit.
Des bruits retentirent.
Les braconniers surgirent.
L’hippopotame essaya de s’enfuir
Mais il trébucha
Puis il tomba.
Les braconniers l’attrapèrent.
Le merle était malheureux pour son compère.
L’oiseau revint pour sauver son ami,
Même s’il n’avait pas été gentil avec lui.
Il le retrouva pas loin du camp
Où il était prisonnier dans un fourgon imposant.
Le Merle trouva la clé. Il lui ouvrit
Puis chacun repartit.
Et ils devinrent amis pour la vie.
 
Il ne faut pas se fier aux apparences,
Il faut donner à chacun sa chance.
 

Clément C.

 
Le lion et le singe 
 
Un jour, un lion très riche rencontra un singe malin. 
« Et bonjour, monsieur le singe, c’est un beau matin ! » 
Le lion continua et lui demanda : 
« Vous venez de Brasilia ? 
– Non, pourquoi ? 
Je viens de Manitoba.
– C’est où ça ? 
– Dans le sud du Canada. » 
 
Au fil du temps, le lion et le singe devinrent très bons amis. 
Un jour, le lion invita le singe chez lui. 
Le singe très envieux voulut tout ce qui était dans la maison. 
 
Il demanda au lion comment il avait eu cette fortune 
Le lion lui répondit qu’un soir au clair de lune, 
Il avait cambriolé plusieurs habitations. 
Le singe demanda si c’était la bonne solution. 
 
Le soir venu, le singe mit l’idée du lion à exécution. 
Il entra dans une maison,
Le propriétaire se réveilla et mit ses chaussons. 
 
Une fois descendu il vit le salon vide. 
Le singe était encore dans la maison.
Le propriétaire appela la police, livide. 
Ils arrivèrent, virent le singe en train de siroter une boisson.
 
Ils relâchèrent le singe car il était très mignon 
Et celui-ci ne vit plus jamais le lion. 
 
Il ne faut pas croire aveuglément ce que les gens disent, 
Car cela peut nous conduire à faire des bêtises.
 

Hélène C.

 
Le lion et le singe
 
Le lion se croyait le plus fort.
En plus il était riche, il avait plein d’or !
Le singe, lui, était malin et bavard
Et aussi il était fêtard.
Un jour, le singe dit au lion :
« Qu’est-ce que tu fais ?
– J’admire cette belle région,
Et après je vais chasser. »
Le lion partit et d’un coup, il tomba dans un trou.
Le singe entendait les cris du lion de partout,
Et le vit coincé dans un grand trou profond,
Il essaya de trouver une solution.
Le lion se mit à le supplier :
« Désolé, désolé, je veux bien devenir ton ami à l’avenir »
Le singe chercha sans succès une échelle pour l’aider
Il alla chercher des branches pour la construire.
Ils repartirent comme des copains,
Ils allèrent chez le lion manger un festin
Et le lion partagea son or avec son ami,
Et le singe dit au lion : « Merci ! »
 
Il ne faut pas négliger les plus faibles que soi
Car on peut s’en mordre les doigts !
 

Lucas C.

 
Le renard et l’âne
 
A l’orée
D’une magnifique forêt
Un renard ayant faim
Aperçut un âne, qui n’avait pas l’air malin.
Le fauve prit un air gentil
Et s’approcha de lui
Puis le questionna :
 
« Qu’y a t-il, es-tu perdu mon ami ?
- Oui hélas, je ne trouve plus la sortie.
- Ne t’en fais pas, je connais le chemin. »
L’âne hésita mais le suivit sans se douter de rien.
 
L’âne lui fit confiance
Car dans son regard il n’y avait point de violence.
Le fauve jusque dans sa tanière l’emmena
Et sans aucune pitié le dévora.
 
Il ne faut jamais se fier aux apparences
Car elles sont trompeuses plus que l’on pense.
 

Marie Amélie R. G.

 
Le chien et le lion
 
Un jour un chasseur et son chien allèrent chasser
Au bord de la forêt.
A un moment donné,
Le chasseur rencontra un lion sauvage
Qui avait l’air assez sage.
Le chien fut très impressionné
Car le roi des animaux était d’une grande beauté.
Le chien se dit qu’il aimerait
Avoir sa taille imposante et sa majesté.
Le chien était tellement jaloux du bonheur du lion
Qu’il l’approcha sans aucune précaution.
Le roi des animaux qui était affamé
Sans remords n’en fit qu’une bouchée.
 
Au lieu de regarder l’ennemi et de l’envier
Il vaut bien mieux s’en protéger
Sous peine de finir dévoré !!!
 

Emeline L.
 
Le taureau et le rouge-gorge
 
Un taureau et un rouge-gorge discutaient
Chaque jour au bord du lac salé,
Le taureau se moquait du petit oiseau
Qui n’avait que les plumes sur les os !
L’oisillon revint le lendemain assez tôt,
Il n’y avait plus de taureau !
 
Il chercha dans toute la savane, pour le trouver
Dans une camionnette de braconnier.
Il était bien décidé à le délivrer
Mais la clef était cachée dans un grand coffre-fort.
L’oiseau tout petit put y rentrer sans effort
L’oisillon ouvrit le coffre et délivra le taureau.
 
Il ne faut pas se moquer des petits
Car ils peuvent apporter leur aide eux aussi.
 

Olivier V.

 
Kaku et Luchi
 
Kaku un singe tout petit
Rencontra un gros gorille nommé Luchi.
Luchi ne pouvait s’empêcher
De se vanter de sa force inégalée :
« Moi je suis le plus fort,
Je déracine cet arbre au moindre effort,
Alors que toi, il te faudrait des années
Pour à peine l’égratigner. »
Mais un jour la forêt s’enflamma,
Kaku s’enfuit à grands pas
Mais Luchi lui,
Perdit la vie.
 
La force ne fait pas tout,
La rapidité est aussi un atout.
 

Mathieu C.

 
Le renard et le lapin
 
Un jour un lapin mangeait une carotte tranquillement,
Quand un renard arriva doucement,
Il était très flatteur
Mais le lapin avait très peur.
 
Le renard commença à lui dire qu’il avait un beau pelage.
Le lapin lui répondit qu’avec l’âge il devenait vieux.
La rage du renard commença à venir, mais il resta sage
Le lapin pensa gagner la confiance du renard et fut moins nerveux.
 
Le renard en avait assez, il voulait le manger.
Alors il demanda s’ils pouvaient boire un café.
Le lapin accepta avec plaisir.
Ne sachant pas que le renard n’avait qu’un seul désir,
 
Le manger tout simplement
Car il ne pouvait attendre plus longtemps.
Ils allèrent auprès d’un pin
A côté du terrier du lapin.
 
Une table bien chargée
Les attendait avec du lait bien frais.
Mais cela ne suffisait pas au renard affamé.
Alors le renard posa son café,
Et se jeta sur le lapin pour le manger ! 
 
Il faut être à la hauteur,
Pour résister aux flatteurs.
 

Flavie A.

 
Le rat et l’âne
 
Le rat était en train de sautiller. 
Et là il se posa sur l’âne qui mangeait. 
L’âne s’écria : « Hé tu es mal poli »
Le rat fit : « d’accord, je peux me pousser, oui ! » 
 
Un jour l’âne alla se promener,
Ici dans le pays, 
Et il se fit prendre par des voleurs. 
Ils l’avaient endormi sur l’heure. 
Ils l’enfermèrent dans un cachot. 
Le rat alla se balader car il faisait beau. 
Et il entendit : « au secours, par pitié ! »
Il reconnut la voix de l’âne effrayé. 
 
Alors le rat alla chercher la clé. 
Il délivra l’âne avec facilité 
Et ils repartirent dans leur pré. 
Ce fut le début d’une longue amitié.
 
Il ne faut pas négliger les plus petits 
Ils peuvent parfois nous aider eux aussi.
 

Sybile L.

 
Le pingouin et le phoque
 
Un pingouin chaussa ses patins,
Il glissa sur une pomme de pin,
Et percuta un sapin.
A ce moment-là un phoque passa,
Le regarda et l’emmena dans son habitat,
Il le protégea et le sauva,
Bien au chaud avec un bon bouillon,
Rétabli, le pingouin se remit à faire le fanfaron ;
Il remercia son nouveau compagnon,
 
Quelques jours plus tard,
C’est vraiment rare,
Ils deviennent amis
Pour toute la vie.
 

Damien L.
 
Les lutins démoniaques de Palombie
 
Dans la Palombie,
Vivait un Marsupilami.
Le Marsupilami croisa un gorille gris.
Le gorille lui dit « Eh, toi, petit !
Tu es sur mon chemin, déguerpis ! »
 
Le marsupilami s’enfuit, attristé.
Il entendit alors du bruit dans la forêt.
Il revint sur ses pas doucement.
Et vit que des lutins avaient capturé
Le gorille tout tremblant.
 
Le Marsupilami, qui était de nature gentille,
Arriva pour sauver le gorille
Tous deux s’enfuirent en courant.
Les lutins entendirent un bruit
Et revinrent rapidement,
Mais ils arrivèrent trop tard :
Le gorille était parti sans un regard !
 
Il ne faut pas se moquer des plus petits
Car ils peuvent être très utiles eux aussi.
 

Jarod D.
 
Le zèbre et le tigre
 
Dans la forêt vivait un tigre charmant
Qui connaissait un zèbre blanc.
Le lendemain le zèbre arriva
Et ils discutèrent du projet que voilà :
 
Le zèbre avait eu une idée fantastique,
Il demanda au tigre de l’accompagner en Afrique.
Le tigre lui dit : « je ne sais pas… »
Le zèbre le supplia.
Le tigre lui dit : « d’accord,
On m’a dit qu’il y avait un trésor.
– Formidable, j’ai toujours rêvé d’avoir de l’or,
Répondit le zèbre, magnifique ! »
Deux heures plus tard, ils arrivent en Afrique.
Ils ne trouvèrent ni or ni argent.
A deux pas de là, ils aperçurent des gens
Et ils repartirent pour se faire des amis.
Tout à coup ils virent des ouistitis.
Ensemble ils jouèrent, mangèrent...
Et plus jamais ils ne se quittèrent.
 
Ce qui est important,
Ce n’est pas l’argent
Mais plutôt se faire des amis
Et passer des bonnes nuits.
 

Morgan R.

Agenda

<<

2016

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311

Sur le Web

16 septembre - Préparation du concert de Nadau au 1 octobre

23 juin - DNB 2016 – Mathématiques

12 juin - Fiches de révisions et Vue d’ensemble du programme de troisième …

11 juin - Projet sur la préhistoire

28 mai - La racine carrée de – 1 existe !!!

19 avril - Les corrigés de vos deuxième et troisième séries de révisions !

18 avril - Les corrigés de votre première série de révisions !

17 avril - Troisième série de révisions pour votre deuxième brevet blanc de mathématiques

13 avril - Deuxième série de révisions pour votre brevet blanc de mathématiques

11 avril - Première série de révisions pour votre brevet blanc de mathématiques

7 avril - Ce qu’il faut réviser pour le 2ème brevet blanc de mathématiques

20 mars - Semaine des mathématiques 2016

14 mars - La chasse au trésor 2016 est ouverte…

25 janvier - Le brevet blanc de l’année dernière et son corrigé

22 janvier - Les corrigés de la troisième (et dernière) série de révisions

22 janvier - Problème d’accès à Challenge U

16 janvier - Les corrigés de la deuxième série d’exercices !

10 janvier - Les corrigés de votre première série de révision !

5 janvier - Des conseils et un programme de révision pour ce premier brevet blanc

Décembre 2015 - Troisième et dernière série d’exercices pour vos révisions du Brevet Blanc n° 1

Décembre 2015 - Joyeuses fêtes de fin d’année à tous !

Décembre 2015 - Deuxième série d’exercices pour vos révisions du premier brevet blanc

Décembre 2015 - Pour vos révisions du Brevet Blanc n° 1

Novembre 2015 - Votre dossier sur les volumes est arrivé !

Novembre 2015 - Pourquoi le volume d’une boule se calcule t-il par la formule 4/3piR³ ?

Novembre 2015 - Pour travailler les développements avec les identités remarquables

Octobre 2015 - Les réponses du QCM sur Thalès !

Octobre 2015 - Les essentiels de quatrième (premiers rappels)

Septembre 2015 - Les réponses du QCM sur le PGCD !

Septembre 2015 - Théorème de Thalès

Statistiques

Dernière mise à jour

vendredi 2 décembre 2016

Publication

1512 Articles
60 Albums photo
Aucune brève
29 Sites Web
85 Auteurs

Visites

361 aujourd’hui
804 hier
1197953 depuis le début
38 visiteurs actuellement connectés